47.JPG

Théâtre de Caen

Direction : Olivier Opdebeeck
 

Scénographie : Christophe Ouvrard

Costumes : Bruno Fatalot
Lumières : Thomas Costerg

Noé : Jean-Christophe Lanièce

Madame Noé : Anne-Lise Polchlopek

La voix de Dieu : Timothée Laignel, Armand Mesmin, Zola Corbet Lecanu

Sem : Hadrien Joubert

Sa femme : Angèle Hasne

Ham : Paulin Leblanc

Sa femme : Victoire Grignon

Jaffett : Edgar Combrun

Sa femme : Bluma Amsellem

Les six commères : 

Luis Ramakers, Aloïs Daumas Richardson, Oscar Morin

Sorhenn Tanguy, Vadim Maincent, Ulysse Picard Sanzey

Orchestre régional de Normandie

Maîtrise de Caen

 

L’Arche de Noé en 2021 …

Comment aborder cette œuvre dans le monde qui est le nôtre, dans cette période de pandémie.

L’œuvre résonne plus que jamais à la suite de ce que nous venons de traverser. Notre monde souffre de divers maux; une pandémie, certes, mais pas seulement … la pollution, la disparition des espèces animales et végétales, la destruction des océans, des forêts, le réchauffement climatique et bien d’autres … 

Que pourrait être cette Arche en 2021 … en 2050 … peut être un laboratoire chargé de la sauvegarde d’une planète, des espèces végétales, animales et humaines qui la peuplent … 

Une autre question peut se poser : Où allons nous, dans quel monde vit on, qui sauvera ce monde, qui arrêtera cette course à la destruction … Britten a choisi de donner la parole aux jeunes. Afin de prolonger cela, j’ai souhaité que le personnage de Dieu soit représentée par des enfants. Ceux sont eux qui héritent du monde que nous leurs laissons. C’est à eux de porter la parole salvatrice, prendre en main l’avenir et de faire un choix, celui d’une terre respectée, sur laquelle humanité et amour sont rois.